Accueil > Actualités > Evènements et festivals > Au programme de Festiv’Art

Au programme de Festiv’Art

Le Festival du court métrage de Limoges Festiv’Art débute la semaine prochaine (projections du 10 au 14 octobre), avec plusieurs films limousins au programme. Deux réalisateurs de la Région seront notamment mis en lumière.

Vendredi 12 octobre à 14h00

Séance spéciale Antoine Parouty

Antoine Parouty est né en 1977 à Brive.
C’est un ancien élève de l’Option Cinéma Audiovisuelle du Lycée d’Arsonval à Brive.
Depuis 2003, il vit à Paris où il travaille comme directeur de la photographie pour des films de fiction et documentaires, il collabore avec des réalisateurs comme Patric Chiha, David Teboul, Rodolphe Olcèse, Sébastien Betbeder... En parallèle il poursuit son parcours de cinéaste.

"Mes films d’essence documentaire, tentent d’interroger la mémoire, de raconter les liens intimes que tissent les êtres entre eux et avec les lieux." A.P.

Deux films sont au programme de cette séance :

La Routes des Hêtres (2005 - 23’)

Quelques jours après le décès de sa femme, je me suis rendu avec mon grand-oncle Joseph dans sa maison de Celle. Je conduisais la voiture, les paysages de campagne défilaient dans une lumière de fin d’hiver. Joseph se mit à me raconter des bribes de sa vie.

Des rêves pour l’hiver (2010 - 59’)

Teen se sent hors du monde lorsqu’il décide de quitter le lycée et sa mère. C’est l’hiver, il est seul, il rencontre Nico. Au printemps, Teen, Nico, Adrien et Thomas s’isolent pour composer et enregistrer. Ensemble, ils partagent une musique et une manière d’être au monde.

Entrée : 1€

Samedi 16 octobre à 16h00

Masterclass : Carte blanche à Sophie Bensadoun

Sophie Bensadoun from REGION LIMOUSIN VIDEOS on Vimeo.

Comment se fabrique un film, de l’idée à la diffusion

Sophie Bensadoun est née à Limoges en 1967. Diplômée de la FEMIS, elle a réalisé une vingtaine de documentaires. Portraits, sujets de société, de science, d’environnement, c’est la notion de marge, de hors norme dans une situation ou chez quelqu’un qui guide ses choix.

Un film au programme de cette séance :

Le Solfége du Légume (2007 - 52’)

Entré en cuisine à 14 ans comme d’autres entreraient en religion, Alain Passard fait ses classes auprès des plus grands avant de se créer son propre restaurant l’Arpège, à Paris, auréolé depuis plus de 10 ans de 3 étoiles au Guide Michelin.
Un parcours d’autant plus exemplaire que l’homme a bousculé le petit monde conservateur de la haute gastronomie : ce qui était au bord de l’assiette, il l’a mis au centre, et il a supprimé la viande rouge qui lui avait pourtant donné sa réputation de maître de la cuisson, pour faire du légume le roi de l’assiette.


Alain Passard, Le solfège du légume par La_Huit

Entrée : 3€

retrouvez le programme complet du Festival



Mots clés

courts métrages / Festiv’Art / Antoine Parouty / Sophie Bensadoun

Également dans Evènements et festivals

Accès aux rubriques